C’est une hausse de moutons notée dans les points de vente par rapport en 2015. C’est ce qu’a révélé le ministre de l’élevage et de la Production animale hier, lors d’une réunion de préparation de la fête de tabaski. En effet, selon Mme Aminata Mbengue Ndiaye, 681.313     moutons ont été recensés dans les différents points de vente contre 655.088 en 2015. Un constat qui a poussé au ministre d’affirmer lors de cette rencontre que le Sénégal a « eu un approvisionnement correct du marché l’année dernière ». Sur la liste des points de vente, la capitale Dakar enregistre elle seule 235.708 têtes en 2016.

Mais ce bond enregistré se brise sur l’écueil des importations de moutons qui occupent une part importante sur le marché. En 2015, le Mali a fourni 329.914 têtes et la Mauritanie 110.478. Des chiffres qui sont en hausse par rapport en 2015 où le nombre de moutons importés s’élevait à 362.727 têtes. D’où le nouvel objectif du gouvernement de parvenir à une autosuffisance en moutons dans les prochaines années. Cela passe par un accompagnement financier en faveur des opérateurs économiques évoluant dans la production et la vente des moutons. Plus de quatre millions de FCFA ont été accordés en 2016 par l’Etat pour ces opérateurs. Pour les préparatifs de la tabaski 2017, une matrice d’actions concernant l’aménagement des points de vente, la question de la sécurité et du financement des Comités régionaux de développement, sera au menu d’un conseil interministériel sur la préparation de la tabaski 2017.

SOURCE : SOLEIL.

Plus d'articles Connexes