Les représentants des regroupements d’éleveurs des 11 collectivités locales du département de DAGANA, ont pris part, vendredi, à un atelier de planification du Plan de Développement Départemental de l’Elevage (PDDE) de cette zone. Cette rencontre organisée par le GRET en collaboration avec l’Agence Régionale de Développement (ARD) a permis d’informer les acteurs sur les principales étapes du processus d’élaboration de ce plan et de décliner les orientations stratégiques pour le sous-secteur.Ce conclave de deux jours organisé en groupes de travail favorisera la définition d’actions à mener dans les prochaines années pour développer le secteur. Il permettra par ailleurs de préconiser des stratégies de mise en œuvre efficace du PDDE. En marge de cette rencontre inscrite dans la déclinaison du programme ASSTEL2, le président du cadre de concertation des éleveurs de Dagana a listé les déférentes contraintes auxquelles l’élevage est confronté, en invitant les autorités à trouver, notamment, une bonne articulation entre l’industrialisation galopante de l’agriculture et la relance de l’élevage.

« Toutes les terres de la vallée du fleuve Sénégal ont été confiées aux agricultures. Il ne reste que les terres du DIERY et celles-ci sont privées d’eau », a déploré Abou Idrissa SOW qui renseigne que des parcours de bétail ont été tracés par les collectivités locales, l’agriculture industrielle est en train d’enrayer ces pistes .«  La Laiterie du Berger (LDB) est la société pouvant écouler la production laitière locale alors qu’elle ne peut pas prendre une grande partie », dit-il en invitant l’État à ouvrir la porte à d’autres industriels.

 

Ndarinfo

Plus d'articles Connexes