La Prim’Holstein est une race de grande taille, facilement reconnaissable à la couleur de sa robe pie noire, parfois pie rouge. Le poids moyen des veaux est supérieur à 40 kg tandis que celui des femelles adultes se situe aux environs de 600 à 700 kg pour une hauteur au sacrum de 145 cm.

Race très précoce, elle bénéficie d’une vitesse de croissance rapide, les génisses vêlent facilement à deux ans. Race laitière spécialisée, elle affiche les meilleures productions en lait mais également en matière protéique, car l’amélioration du taux protéique a été intégrée comme objectif de sélection dans la filière.

Elle est également dotée d’une excellente morphologie fonctionnelle, c’est-à-dire une mamelle adaptée à la traite mécanique (A), une capacité corporelle permettant une valorisation optimale des fourrages (B), un bassin légèrement incliné facilitant les vêlages (C), des membres assurant une bonne locomotion (D).

                  

C’est une race d’une impressionnante adaptabilité : elle s’acclimate à tous types de milieux (même les plus extrêmes), de systèmes d’exploitation, et à tous types d’alimentation. Présente sur l’ensemble du territoire national, la race représente en 2010, plus de 30% du cheptel national et plus de 60% des vaches laitières. Elle occupe une place très importante dans les bassins laitiers du Grand Ouest, du Nord et Nord Est et du Sud Ouest.

Systèmes d’exploitation
Les éleveurs qui possèdent des Prim’Holstein sont généralement spécialisés en production laitière. La taille moyenne des troupeaux de race pure adhérents au Contrôle Laitier est de 45 vaches. La moyenne des adhérents de Prim’Holstein France est actuellement de 56 vaches. Ces chiffres augmentent chaque année, du fait de la spécialisation de la production.

vaches-primholstein-a-laugeContrairement à ce qui est peut être observé dans les autres races laitières, la Prim’Holstein est en règle générale la seule race présente dans le troupeau. En effet, 73,3% des éleveurs possédant des Prim’Holstein au contrôle laitier élèvent exclusivement des animaux de cette race (données 2010).

                                                 

L’insémination artificielle occupe une place prépondérante en race Prim’Holstein. Les génisses vêlent en moyenne à deux ans et demi. A la naissance, les veaux sont systématiquement séparés de leur mère, les femelles étant conservées pour le renouvellement et les mâles généralement vendus pour être engraissés.

prim-holstein-chaine-montageGrâce à son excellente capacité d’adaptation, la Prim’Holstein est présente dans tous les systèmes de production : en agriculture de plaine ou de petite montagne, conventionnelle ou biologique, en bâtiment toute l’année ou en pâture et avec tous les systèmes d’alimentation possibles.

L’hiver, les animaux reçoivent des fourrages conservés de type ensilage (maïs ou herbe) et/ou foin. Au printemps, le pâturage fait son apparition, avec une importance et une durée variables selon les régions.

Avec près de 80% de la collecte nationale, la race Prim’Holstein est la première productrice de produits industriels conventionnels mais aussi biologiques et sous appellation d’origine. Notamment, le lait de la Prim’Holstein concourt à l’élaboration de nombreux produits laitiers sous signes de qualité.

Production laitière :
9 241 kg (Contrôle Laitier 2017, lact. brutes en 346j).
Taux Butyreux : 39,7‰ – Taux Protéique : 32,0‰ (Taux Azoté 33,7 ‰)

Poids des vaches adultes : 600-700 kg
Poids des taureaux adultes : 900-1200 kg

Plus d'articles Connexes