Sous son air innocent, se cache un génie en sciences agronomiques. Dicko Sy n’est pas seulement une passionnée de l’agriculture et de la communication, elle porte aussi les germes d’un changement positif dans le secteur agronome. Le concours de la Linguère digitale de la SONATEL, organisée en 2016, la révèle au grand public. La Linguère Dicko Sy récupère son trône en devenant la lauréate. A la clef, une plateforme mAgri Aawdi spécialisée dans l’intermédiation pour la fourniture des semences agricoles de qualité. Une récompense qui est un moyen pour elle de se rattacher du monde rural.


Mais Dicko Sy n’a jamais quitté ce milieu. L’agriculture, elle en a déjà fait le sujet de ses études à l’Université Gaston Berger de Saint Louis où elle se spécialise en productions végétales. Une fois le diplôme en poche, l’entrepreneuriat n’a plus de frontières pour elle. Avec son ami, Dicko Sy fonde une structure dénommée Dictaf Corporation, son intelligence est au service de l’agriculture.

Et le canal de réussite de cette initiative passe par la communication. Alors la Linguère de cette entreprise agricole décroche un master en communication pour mieux distiller son message envers les producteurs. Consultance, accompagnement, séminaires, ateliers, workshops… sur les nouvelles techniques et pratiques agronomiques, Dictaf Corporation est à la pointe de la stratégie de communication pour capter l’attention du monde rural sur la question du consommer local que Dicko Sy porte au centre de son action. « Une nation n’est souveraine à 100% que lorsqu’elle cessera de dépendre de l’importation pour se nourrir » dit-elle dans une interview accordée à un site d’information. Le résumé de son engagement pour l’agriculture.
Aujourd’hui, Dictaf Corporation vise loin avec le regard ambitieux des jeunes ou dictafeurs. Sous la houlette de leur leader, ils comptent moderniser le système de production, agrandir leur superficie d’exploitation qui se trouve dans le village Mbenguene Boye, à Saint Louis, mais aussi lutter contre le chômage en recrutant plus de jeunes.
Un combat noble à l’image de leur engagement pour l’agriculture. Pour Dicko Sy, le développement économique d’un pays se bâtit d’abord dans les champs. Alors la jeunesse n’est plus un handicap.

Plus d'articles Connexes