DE LA PRODUCTION ET COLLECTE AU MARCHÉ

Si l’élevage est la deuxième activité du secteur agricole après l’agriculture, la production laitière nationale reste cependant très faible. Elle est estimée en 2008 à 324 millions de litres et ne peut répondre aux besoins nationaux en produits laitiers.


Le secteur laitier est marqué, depuis ces quinze dernières années, par deux types d’évolution. D’une part, la reprise des importations de produits laitiers, notamment de poudre de lait, après la dévaluation, a occasionné l’émergence et le développement d’un tissu d’industries et de PME/PMI évoluant dans le reconditionnement et la transformation du lait en poudre. D’autre part, différentes dynamiques de développement de la production laitière locale et du secteur de la transformation ont été observées dans différentes zones agro-écologiques.

Le secteur laitier du Sénégal est ainsi caractérisé par la coexistence de deux filières : une filière locale, témoin de l’implication ancienne des sociétés pastorales dans les échanges ; et une filière d’importation de lait et de produits laitiers, témoin de la forte augmentation de la demande, liée à l’urbanisation et à l’ouverture aux marchés internationaux. lire la suite

Plus d'articles Connexes