Les petits exploitants agricoles de 4 pays africains dont le Sénégal vont recevoir des paiements d’assurance de 1,5 million de dollars us après une faible pluviométrie, a annoncé le Programme alimentaire mondial (PAM).


‘’Les agriculteurs vulnérables (vont recevoir) un paiement d’assurance dans le cadre d’un système innovant de gestion des risques climatiques connu sous le nom de R4 Initiative de résilience rurale (R4), pour compenser les pertes liées à une faible pluviométrie en Ethiopie, Kenya, Malawi, Sénégal et Zambie’’, écrit le PAM dans un communiqué reçu à l’APS.

La même source ajoute que les agriculteurs qui participent au R4 – lancé par le Programme alimentaire mondial (PAM) et Oxfam America en 2011 – recevront des paiements d’assurance, les plus importants à ce jour, totalisant 1,5 million de dollars.

Le paiement permet à près de 30 000 ménages agricoles de couvrir les besoins immédiats, y compris l’achat de nourriture et le paiement des frais de scolarité des enfants, indique le PAM, notant que de nombreux petits exploitants investissent également une partie du paiement dans les semences ou les engrais, ou dans le démarrage de petites entreprises familiales.

Le communiqué rendu public mercredi rappelle que l’assurance est une composante centrale du R4, fournissant aux petits exploitants une protection contre les chocs météorologiques extrêmes liés au changement climatique. Les paiements d’assurance sont basés sur l’indice pluviométrique, la végétation ou les estimations de rendement déterminant l’ampleur des pertes subies par les agriculteurs participants, explique t-on.

Le document souligne qu’une compensation ‘’est versée si l’indice tombe au-dessous d’un seuil prédéterminé – dans le cas le plus récent, c’était à cause de la sécheresse pendant les saisons de croissance dans les cinq pays’’.

Le R4 combine quatre éléments interdépendants : amélioration de la gestion des ressources naturelles (réduction des risques), assurance (transfert des risques), promotion des investissements, notamment meilleur accès au microcrédit (prise de risque prudente) et épargne (réserves pour risque), précise t-on.

Selon le communiqué, l’initiative touche plus de 57 000 agriculteurs en Afrique qui sont vulnérables aux risques climatiques.

Depuis 2011, plus de 2,4 millions de dollars ont été distribués aux participants du R4 en Éthiopie, au Sénégal, au Kenya, en Zambie et au Malawi en guise de compensation pour les pertes liées aux conditions météorologiques, rappelle la même source.

Elle précise que le programme est soutenu par les gouvernements des États-Unis, de la Suisse, de la Flandre, du Royaume-Uni, de la France, de la République de Corée, du Canada et de la Suède.

Plus d'articles Connexes