Le concept de Yombal Mbojj traduit en lui-même le but du projet qui est d’aider la Femme du monde rural dans ses activités post agricoles en créant une batteuse susceptible de diminuer considérablement la pénibilité des femmes surtout en milieux rurales.

Un projet qui vient sans doute à point nommé dans une agriculture où l’essentiel des travaux post récoltes sont destinées aux femmes la plus part du temps sans moyens adéquat pour le faire. « Leurs actions sont d’autant plus pertinents qu’elles sont concentre sur la femme qui est responsable de 80% des activités post-récoltes et que jusqu’à présent les outils utilisés dans la plus part des zones rurales sont le mortier et le pilon que le président de la République dans plusieurs déclaration compte ranger au musé », selon Madame Aminata Toure Présidente du conseil d’orientation de CTI  au Sénégal.

Pour camper le décor, la Directrice par intérim de l’USAID Madame Sharon Carter a raconté l’histoire de Dibor Séne. Une mère de famille qui se déméne tous les jours pour remplir ces obligations familiales : entre préparer le petit déjeuner après s’être levée à 6h00 du matin, ramasser du bois de chauffage,  faire le jardinage etc. Mais l’une des tâches les plus pénibles pour Dibor reste cette fatidique séance de pillage du mil à laquelle elle peut passer une heure ou plus pour ne récolter finalement que quelques 3 à 4 kilogrammes de mil.

Pour contribuer à changer cette situation, l’USAID finance un nouveau projet dénommé Yombal Mbodjj  qui signifie « faciliter le battage » en wolof. Une partie de ce travail comprend l’introduction d’un nouveau type de batteuse conçu par Compatible Technology International  CTI. Cette nouvelle batteuse est une innovation qui est en train de changer la donne pour changer la donne pour les femmes, explique Madame Carter.

Cette  batteuse entièrement assemblée au Sénégal est une innovation qui est en train de changer complètement la vie de Dibor Séne comme celle de plusieurs autres  femmes au Sénégal qui à l’image de Dibor ont eu à vivre cette épreuve. C’est une machine  manuelle facile d’utilisation et qui ne demande pas beaucoup d’efforts pour la manipuler.

C’est une nouvelle technologie qui offre de nouvelles opportunités d’achat et de ventes  pour les femmes et de faire des activités connexes, ce qui apporte  de la valeur ajoutée à ces femmes.

La cérémonie de lancement du projet «Yombal Mbojj» s’est déroulée  avec la participation de tous acteurs qui ont contribué à mettre en œuvre ce projet.

 

Source : reussirbusiness

Plus d'articles Connexes