Pour les populations du Fouta-Toro, dans le nord du Sénégal, la pilule a du mal à passer. Et pour cause. L’exécutif a annoncé avoir signé avec le groupe marocain Addoha, dirigé par le milliardaire Anas Safrioui, un contrat de bail de 40 ans portant sur 10 000 hectares de terres agricoles dans les communes de Dodel et de Demette.

La nouvelle pourrait paraître anodine si le montant de la transaction ne se révélait anormalement bas. L’industriel marocain, jusque-là actif sur le marché immobilier sénégalais, n’aura en effet à débourser que 2 milliards de FCfa. Un montant qui indigne et nourrit les accusations d’accaparement des terres.

Les terres ainsi louées devant servir à la production du riz, nombre d’observateurs s’interrogent également sur l’opportunité d’une telle cession alors que le gouvernement s’est fixé pour objectif d’atteindre l’autosuffisance rizicole d’ici 2018.

Source : http://www.agenceecofin.com

Plus d'articles Connexes