Appartenant à la famille des poacées, le maïs est une plante annuelle cultivée d’une part pour ses grains riches en amidon, et d’autre part comme une plante fourragère. Originaire du Mexique où il était le met de base des populations amérindiennes avant le XVIème siècle, la plante maïs est aujourd’hui présente dans près de 150 pays et s’élève au rang de première céréale cultivée au monde devant le riz et le blé.

Plantation du maïs

Alors que la plupart des céréales privilégient une plantation à l’automne ou au printemps, le maïs (Zea mays) se cultive en été. Il réclame en effet des températures minimales de 10°C pour sa germination et de 18°C pour sa floraison. Capable de s’adapter à différents types de sols, le maïs ne pourra cependant pas résister à un manque d’eau. De ses besoins en eau découlera son rendement.

Culture du maïs dans le potager

Pour une culture dans le jardin des particuliers, il est conseillé de semer 3 graines maïs tous les 40 cm le long de lignes espacées de 70 cm. La plantation est réalisée vers le mois de mai pour une récolte vers la fin de l’été quand les épis sont bien formés. Il vous sera alors possible de transformer vos grains de maïs.

Utilisations du maïs

Une grande majorité du maïs est utilisée dans le monde pour l’alimentation animale. Mais cette plante herbacée qui porte deux à trois épis sur chaque pied sert aussi à l’alimentation humaine que ce soit sous forme de grains ou en farine. Une petite partie de la production mondiale sert par ailleurs à la fabrication de biocarburants. On trouve même le maïs dans la catégorie “”loisir et tourisme”” : certains champs sont en effet transformés en labyrinthe pour le plus grand bonheur des enfants.

Recettes avec du maïs

Voici une recette qui permettra de déguster l’épi de maïs comme en Amérique du Nord où c’est une coutume. On choisit son épi frais avec des grains bien rebondis et on l’ébouillante pendant une dizaine de minutes. Ensuite, on l’égoutte et on le badigeonne de beurre salé. Puis, on le fait griller une demi-heure au four en le retournant régulièrement et en l’arrosant de beurre. Il ne reste plus qu’à l’assaisonner pour le déguster.


FICHE TECHNIQUE DU MAÏS

Climat : Le maïs aime les climats tempéré ou chaud.

Exposition : Ensoleillée et abritée.

Sol : Frais, fertile, léger et humifère.

Semis : En place, d’avril à juin, en poquets de 3 à 4 graines.

Espacement : 40 cm sur le rang et 70 cm entre les rangs.

Floraison : de juillet à fin septembre.

Récolte : Les maïs sucrés se récoltent 3 mois après le semis. Les variétés à éclater se récoltent 4 à 5 mois après le semis.

Bons mariages : Le maïs est un bon compagnon, on peut l’associer aux courges, à la pomme de terre, au pois, au concombre, ainsi qu’à la fève, à la laitue et au haricot.

Fertilisation : Le maïs apprécie les apports fertilisants à la fin de l’automne ou au début du printemps. Préférez un compost bien dégradé ou un engrais naturel. Il faut en revanche proscrire les fumures fraîches.

Entretien : Binages et sarclages de surface seulement, en raison de son système racinaire relativement peu profond. A ce titre il est bon de butter les pieds de maïs, lorsque ceux-ci atteignent 15 à 20 cm de haut, et de réitérer l’opération lorsqu’ils font une 40aine de cm. Ainsi mieux ancrés en terre, les pieds de maïs verront leur enracinement renforcé et leur résistance au vent accrue.

Maladies et parasites : Il arrive parfois que le charbon du maïs détruise les graines, celles-ci sont déformées dans leurs épis et se désagrègent en poussière sombre. Dès les premiers signes de maladie il convient de cueillir et de brûler les épis atteints.

Plus rarement, la rouille peut abîmer les feuilles, qui ont alors tendance à cloquer.

Une chenille, la noctuelle du maïs, fait parfois des dégâts dans les épis où elle s’installe. On peut prévenir sa venue en pulvérisant une décoction de tanaisie ou d’absinthe. Les pieds atteints doivent être éliminés.

Les oiseaux, friands des grains, peuvent faire de grands dégâts aux épis. Des housses à fruits protégeront facilement les épis de leurs ravages.

Enfin, la pyrale du maïs, creuse parfois ses galeries au cœur des tiges du maïs. Une bonne fertilisation suffit généralement à empêcher sa venue.

Un moyen de prévention efficace de ces atteintes consiste en une bonne rotation des cultures.

Rotation des cultures : Considéré comme assez épuisant pour les sols, le maïs ne doit pas revenir au même endroit avant au moins 3 ans.

Astuces : Veillez à ne pas avoir de champs de maïs à grain (destiné aux animaux et à la transformation) à moins de 100 m de vos plants. En effet, le pollen de ce champs vendrait se mélanger au votre et vos grains deviendraient des hybrides au goût et à la consistance inappropriés à la consommation. On peut décider de polliniser soi-même les fleurs puis de les recouvrir d’une housse à fruit. Dans ce cas, secouez chaque plante lorsque les fleurs femelles (situées au deux tiers de la plante) prennent une teinte beige. Ce geste permet de faire tomber le pollen des fleurs mâles (situées au sommet de la plante) sur les fleurs femelles.
Mariez maïs et haricots ! Nombreux sont les jardiniers amateurs à faire pousser leurs haricots sur des pieds de maïs. En effet, le maïs pousse haut, bien droit et est solidement arrimé en terre. Les haricots à rames, mais aussi les cornichons et concombres à confire, trouveront en lui un fidèle allié pour croître sereinement vers les cimes.

Hauteur : 1 m à 3 m
Couleurs des fleurs : Gris
Exposition souhaitée : Ensoleillée
Type de sol : Sableux
Période de plantation : Avril, Mai, Juin
Période de récolte : Août, Septembre, Octobre
Assainissant : Non
Variétés : Zea mays amylacea, Zea mays ceratina, Zea mays Everta, Zea mays indentata, Zea mays indurata
Plus d'articles Connexes