L’utilisation de machines agricoles constitue un grand apport dans le développement de l’agriculture grâce aux différents services qu’elle permet d’effectuer sans grands efforts dans l’activité agricole. De nos jours ces machines agricoles sont devenues des instruments nécessaires dont les acteurs de l’industrie font de plus en plus recours. Cependant, au Sénégal, la principale difficulté qui se pose par rapport à l’utilisation de ces machines agricoles est que la majeure partie des agriculteurs qui font usage de ces machines ne savent ni comment bien les utiliser, ni comment bien les entretenir. En effet, le constat s’est fait, qu’un grand nombre des machines sont garés dans un état défectueux tout simplement parce qu’elles ont été usés par leur propriétaire suite à une mauvaise utilisation de ces dernières. Ce mauvais usage de ces machines se justifie par le fait que les individus qui sont censé utiliser et veiller à l’entretien de ces machines ont de maigres connaissances et ne sont pas formés par rapport à cela. Alors que de plus en plus sophistiquées, ces machines nécessitent néanmoins un entretien régulier et soigné, de ce fait il est important que l’exploitant connaisse les règles d’entretien et d’usage. Chaque matériel a sa notice d’utilisation qui précise le mode d’utilisation, conseille sur l’entretien nécessaire et signale les dangers potentiels, il est donc primordial de lire attentivement cette notice avant toute chose. Des vérifications quotidiennes sont à effectuer les jours où le matériel est utilisé, avant la mise en service ou après démontage et remontage du matériel. Le contrôle consiste par exemple : à vérifier l’état des flexibles, des niveaux d’huile, des pneumatiques, la présence des goupilles de sécurité sur les attelages etc.
En cas de panne, le matériel agricole doit être réparé chez un mécanicien spécialisé dans ce secteur d’activité avec des pièces de rechange d’origine. Dans la vallée, on rencontre souvent par exemple des pannes de pompes d’injection, causé par un gasoil chargé d’eau ou d’impuretés. Un mécanicien bricoleur peut changer la pompe d’injection pour faire fonctionner le moteur à la sortie de l’atelier ; mais cette pompe d’injection, non réglé par un spécialiste équipé d’un banc d’essai, va petit à petit détériorer le moteur et entraîner le plus souvent une panne grave, après quelques centaines d’heures de fonctionnement.
Pour rester en bon état, un tracteur ou une machine agricole ne doit jamais être réparé dans l’atelier d’un mécanicien non diplômé. Pour les pannes courantes, ne nécessitant pas l’ouverture du moteur, la réparation se fait à l’atelier de l’exploitation en faisant venir un mécanicien spécialisé dans l’un des domaines suivant : moteur, transmission, hydraulique ou électricité. S’il s’agit d’une intervention qui nécessite la révision du moteur ou d’intervenir sur la pompe d’injection, le moteur est démonté par un spécialiste moteur et envoyé chez le concessionnaire réparateur de matériel agricole à Dakar. Avant toute réparation mécanique, le matériel est lavé à l’eau sous pression et les projections d’huile et de graisse sont nettoyées au gasoil à l’aide d’un compresseur à air équipé d’un pistolet. La réparation du matériel se fait toujours sous un hangar dont le sol est cimenté. Il est également important de noter qu’il ne jamais intervenir sur une machine dont le moteur est en marche, même s’il s’agit d’une intervention mineur afin d’éviter les accidents. Lors du travail il est préférable d’utiliser des combinaisons de travail et en aucun cas des habits amples (grands boubou, turban autour de la tête etc.). Toutes ces notions sont à connaitre par les utilisateurs des machines agricoles d’où l’importance que ces derniers soient formés afin que les machines aient une meilleure longévité.

Plus d'articles Connexes