Le Ghana dispose d’énormes potentialités, notamment pour la production de matières premières comme le maïs et le soja, aliments nécessaires pour la volaille, a fait remarquer Youssef Alaoui, le Président de la FISA (Fédération interprofessionnelle du secteur avicole).

Le ministre ghanéen de l’Agriculture, Owusu Akoto Afriyie, a fait part, lundi 24 septembre 2018 à Accra, du souhait de son pays de tirer profit de l’expérience marocaine dans le secteur avicole.

La FISA a en ce sens effectué une mission BtoB dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest et s’est dite prête à aider le pays à se lancer dans la production locale.

Dans une déclaration à la MAP, le Président de la FISA, Youssef Alaoui a précisé que « Cette collaboration doit se faire par étapes. On peut démarrer par l’installation de couvoirs pour poussins, en attendant la mise en place d’une installation sanitaire complète ». L’objectif est de créer de la valeur ajoutée tout au long de la chaîne de production.

Le Ghana dispose d’énormes potentialités, notamment pour la production de matières premières comme le maïs et le soja, aliments nécessaires pour la volaille, a précisé Youssef Alaoui.

A noter que 20 professionnels représentant la filière avicole dans son ensemble (Elevage, abattage, accouvage, fabrication d’aliments composés, production d’oeufs) et du directeur du Centre de formation « Avipole – Casablanca » ont participé à cette mission BtoB au Ghana.

Plus d'articles Connexes