Ingénieur agronome, docteur en machinisme agricole, directeur de recherches… Alioune Fall, le directeur général de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), embellit son riche parcours par cette récompense décernée par la France par l’entremise de son ambassadeur Christophe Bigot. De par cette distinction, se révèle l’engagement d’un homme qui a fait du développement de l’agriculture son cheval de bataille. Un fait qui n’échappe même pas à l’œil des autorités françaises qui lui ont décerné la plus haute distinction de ce pays en matière d’agriculture. Cette élévation au rang de chevalier de l’ordre du mérite agricole est à l’image des avancées réalisées par l’ISRA qu’il dirige depuis 2013 et dont l’une de ses missions est « la création de connaissances scientifiques, la génération d’innovations technologiques et la mise au point d’outils d’aide à la décision pour l’amélioration du secteur agricole ». La dimension de cette récompense traduit le travail de recherche de cet institut pour mettre en marche l’agriculture sénégalaise dans ses projets aussi dans ses objectifs, et que le récipiendaire met au service de la collectivité. « C’est une décoration pour magnifier le travail de recherche que nous sommes en train de faire au Sénégal » a-t-il précisé sur les colonnes du quotidien national. Un fait que confirme l’ambassadeur de la France quand il a présenté Alioune Fall comme un homme qui « incarne aussi l’excellence de la coopération Franco-sénégalaise dans le domaine de l’agriculture ».

L’ISRA est la principale organisation de recherche du Sénégal employant plus de 70% des chercheurs à temps plein du pays. Mis en place en novembre 1974 par la Délégation Générale à la Recherche Scientifique et Technique (DGRST), cet institut de recherche fait partie du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural. Il est érigé en 1997 comme un Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique (EPST) lui permettant de commercialiser ses résultats de recherche.

 

 

Plus d'articles Connexes