L’Office national de la formation professionnelle (Onfp) a procédé ce mercredi à Dakar à la cérémonie de partage de l’étude portant sur les «besoins du Sénégal en ressources humaines qualifiées dans les secteurs à fort potentiel d’emplois au Sénégal, d’ici à l’horizon 2025».


Première du genre au Sénégal, cette étude «vise à relever le double défi de la mesure de la demande de l’économie en ressources humaines qualifiées et de la projection de celle-ci sur un horizon temporel de près d’une décennie».

Occasion saisie par le Directeur de l’Onfp, Sanoussi Diakité, de présenter les différents secteurs qui, selon lui, offrent la plus grande opportunité en matière de création d’emplois.

«L’étude a révélé trois secteurs qui présentent quantitativement le plus grand potentiel de recrutement dans les années à venir. Il s’agit du secteur de l’agriculture de l’agroalimentaire de l’aviculture de l’environnement, du secteur de l’industrie de l’assemblage et de la transformation et du secteur des infrastructures du transport routier, ferroviaire et aérien», a-t-il listé.

Monsieur Diakité a, par ailleurs, recommandé aux jeunes porteurs d’emplois de choisir les secteurs que l’étude a révélés.

«L’étude montre également que le secteur qui a le moins de potentiel de recrutement, c’est le secteur banque-finance-assurance, car le potentiel est environ à 0,7% par rapport au secteur de l’agriculture qui a plus de 25%. Donc je recommande aux jeunes qui cherchent de l’emploi de voir les secteurs les plus porteurs d’emploi», a exhorté le Dg de L’Onfp.

Plus d'articles Connexes