La région de Ziguinchor (sud) a un besoin de 25.000 moutons pour approvisionner son marché local pour la Tabaski 2017, a révélé l’inspecteur régional de l’élevage, Evacrist Bassène, assurant qu’un ‘’bon dispositif’’ est mis en place pour « éviter toute pénurie’’. ‘’Nous avons fait le bilan de la Tabaski 2016 avec la situation de pénurie que nous avions connue. Nous sommes en train de tout faire pour améliorer la situation. Notre quota de 25.000 moutons est maintenu (…) mais tout est en train d’être fait pour éviter la situation de l’année dernière’’, a assuré M. Bassène. Il s’exprimait au sortir d’un comité régional de développement (CRD) sur les préparatifs de la Tabaski 2017 prévue au début du mois de septembre. Présidé par l’adjoint au gouverneur chargé du développement Latyr Ndiaye, cette rencontre a réuni les responsables du regroupement des éleveurs, les représentants des forces de défense et de sécurité et plusieurs chefs de service. ‘’Nous avons mis en place un bon dispositif et un comité de suivi. Nous sommes en train de tout faire pour avoir un surplus en moutons, contrairement à l’année dernière où la spéculation au niveau national avait atteint Ziguinchor’’, a poursuivi Evacrist Bassène. Selon lui, la région de Ziguinchor attend 170 camions chargés de moutons pour couvrir ses besoins. ‘’Nous allons faire le plaidoyer pour que ces camions puissent bénéficier des facilités compte tenu de la situation d’enclavement de la région de Ziguinchor’’, a-t-il signalé. Les autorités régionales ont assuré avoir mis en place une stratégie, pour que les camions destinés à la région ne soient pas détournés vers d’autres centres comme Dakar.
Source : APS
Plus d'articles Connexes