Vingt-sept entrepreneurs membres de la première promotion du Centre de ressources et d’incubation de projets (CERIP/Sénégal) ont reçu jeudi à Thiès leur parchemin.

Au nombre de 30 au départ, 27 personnes dont 10 filles, ont pu suivre avec succès quatre mois de formation dans 10 modules dont la conception de projet, la rédaction de business plan, le management d’entreprise, la recherche de financement, la communication. Ils ont aussi bénéficié de services diversifiés, dont la formalisation de leur entreprise, a dit la directrice du CERIP, Fatou Niang, lors de la cérémonie de remise d’attestations à la mairie de Thiès. La session, a fait appel à 10 formateurs et trois consultants. Les bénéficiaires, parmi lesquels deux migrants de retour, sont des porteurs de projets dans divers secteurs d’activités comme l’agriculture et l’élevage. Certains d’entre eux ont déjà monté leur entreprise, selon la directrice du CERIP.

Pour Ibrahima Diop, inspecteur de spécialité, coordonnateur du pôle de formation professionnelle pour les régions de Thiès et Diourbel, l’incubation était le ‘’chaînon manquant de la formation professionnelle’’. ‘’On avait des jeunes bien formés, mais qui n’étaient pas accompagnés dans l’entreprenariat et la création d’entreprise’’, a-t-il relevé.

Sur plus de 8 millions de Sénégalais en âge de travailler, seuls 43% ont un emploi, a dit le formateur, citant l’Agence nationale de la statistique la démographie et (ANSD). L’Inspection d’académie de Thiès qu’il était venu représenter à cette rencontre a signé un protocole avec le CERIP, pour assurer à ses incubés l’encadrement le suivi et l’évaluation dont ils ont besoin, a-t-il noté.
 Boubacar Diop a, au nom des bénéficiaires, loué la qualité de la formation qu’ils ont reçue, espérant qu’elle les aidera à réaliser leur projet, après avoir été armés de courage pour y parvenir.
Il a invité les autorités thiessoises à appuyer le CERIP. La mairie va appuyer matériellement en 2019-2020 ce projet ‘’intéressant et innovant’’ à Thiès, ‘’si les moyens le lui permettent’’, a dit le chef de la coopération de la mairie de Thiès, Ndèye Déthié Thioye. Le CERIP est une association créée en janvier 2018 et basée à Thiès, avec 181 membres avec différents profils, a dit Fatou Niang.

Il veut contribuer, en partenariat avec l’Etat, à trouver une solution au chômage et au désoeuvrement des jeunes, dans un contexte où l’émigration clandestine ‘’décime’’ les forces vives du pays, a noté son président Cheikh Aliou Ndiaye. Le Centre compte parmi ses partenaires la Coopération allemande GIZ à travers son programme ‘’Réussir au Sénégal’’, qui lutte contre l’émigration clandestine, par la création de nouvelles dans le pays. Des partenaires institutionnels comme le service de développement communautaire, la mairie de Thiès, la DER et l’ANPEJ soutiennent aussi le CERIP. Il compte encore parmi ses soutiens, des écoles de formation et associations sœurs


























 



























 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires

Nos partenaires