Caamo Kane, médecin de profession, a reçu le 21 mars dernier le 3ème prix Linguère Digital Challenge pour le Dakar Farmers Market, un marché fermier et artisanal qu’elle a créé en 2015. Rencontre avec une femme passionnée et débordante d’énergie.

Comment est née l’idée du Dakar Farmers Market ?

Caamo Kane : Alors que je passais un été à Baltimore (ma mère est américaine et mon père sénégalais), je suis allée au Farmers Market. Je me suis dit pourquoi ne pas en lancer un à un Dakar ? Un jour, alors que nous partagions nos bons plans pour nous procurer des produits locaux de qualité, nous nous sommes décidées avec une amie à lancer le projet sur Dakar (NDLR : depuis, cette amie a quitté l'aventure). Et c’est ainsi qu’en octobre 2015, s’est tenue la première édition du Dakar Farmers Market au N’gor Restaurant avec 25 exposants. Au départ, il a fallu les convaincre de tenter l’aventure avec nous, leur expliquer la philosophie du projet. Notre objectif est de faire la promotion du consommer local et du bien-être de la communauté.

Au début, nous avons choisi les exposants dans notre entourage. La coopérative Sell Sellal qui bénéficie du label ASD (agriculture saine et durable) a ainsi fait partie des pionniers. Dès le départ, nous avions l’idée de faire un marché saisonnier, entre novembre/décembre et avril/mai, et en tenant compte des aléas climatiques, des événements religieux, etc.

On s’est fait connaître grâce à Facebook et à certains sites tels que Dakar EatsAgenda DakarLe 221, etc.

A la fin de cette première saison, il y avait 70 exposants. La seconde édition s’est déroulée au Marina Bay avec 90 exposants. Et depuis 2017, nous sommes installés au monument de la Renaissance Africaine avec 120 exposants (jusqu’à 150, lorsque nous l’ouvrons deux fois par an aux artisans et créateurs locaux), composés à 80% de femmes entrepreneurs. L’espace restauration s’est également considérablement agrandi. Nous accueillons aussi un bibliobus pour encourager la lecture et l’association ImagiNation Africa, fondée par Karima Grant, qui propose un espace de jeu pour les enfants.

Ce changement de lieu a nécessité d’augmenter les mesures de sécurité et de filtrage. Par ailleurs, les charges fixes ayant augmenté de façon importante, nous avons instauré un droit d’entrée fixé à 500 Fcfa pour les adultes.

dakar farmers market caamo kane marché fermier producteurs consommation locale

Quels sont les critères pour être exposant ?

Le marché est exclusivement réservé aux entreprises “made in Senegal” agroalimentaires, de cosmétiques naturels et de solutions éco-responsables.

On a vite été très sollicité par de nombreuses structures qui souhaitaient exposer. Il y a donc un gros travail de choix et de sélection à faire pour garder la qualité du marché. Je teste moi-même beaucoup de produits, je les suis sur les réseaux sociaux pour voir s’ils ont déjà une communauté, une certaine longévité, etc.

Les exposants retenus s’acquittent d’une cotisation de 30 000 Fcfa par édition. Ce tarif est dégressif s’ils participent à plusieurs marchés dans l’année.

Qu’est-ce qui vous rend la plus fière ? 

Mon envie était de favoriser et de faciliter une alimentation saine et locale. Par ailleurs, je suis très attachée au côté convivial, humain de ce marché. On vient au Dakar Farmers Market en famille, entre amis, entre collègues et cela me réjouit.

Je suis heureuse que ce marché contribue à la prise de conscience de la valeur des produits de nos terroirs et des limites des produits importés (dans quelles conditions sont-ils fabriqués ? quel est leur teneur en conservateurs ?, etc.). Plusieurs produits locaux ont acquis une meilleure visibilité grâce au DFM, le marché a constitué un vrai tremplin pour eux. Je pense par exemple à Senar (Cajoutella…) ou à Bio African (miels). Cela a également incité certaines entreprises à faire évoluer leurs produits ou leur packaging. Le marché permet aux exposants de tester de nouveaux produits et de recueillir en direct les retours des clients.

dakar farmers market DFM caamo kane

Quelles difficultés rencontrez-vous ?

Jusqu’à cette année, j’étais la seule responsable, même si on prenait les décisions à plusieurs. Maintenant j’ai une équipe avec moi, notamment Anna Guèye de Mélo. C’est plus confortable pour moi !

Par ailleurs, cela nécessite beaucoup de travail la semaine précédant le marché et le jour J, la mise en place est parfois compliquée à gérer !

Qu’est-ce que le prix Linguere Digital Challenge (prix Sonatel de l'entrepreneuriat numérique féminin) reçu le 21 mars dernier va vous apporter ? 

Je n’étais pas forcément outillée pour maximiser le potentiel de ce marché. Ce prix va nous permettre de franchir des étapes plus rapidement et plus efficacement.

On utilisait déjà beaucoup le numérique pour faire notre promotion et notre communication (12 000 personnes nous suivent ainsi sur notre page FB).

Mais je voulais lancer quelque chose de plus durable. En effet, de nombreuses personnes ne sont pas forcément disponibles le samedi en question, sans oublier les questions de mobilité difficiles à Dakar. Les gens nous demandaient d’aller plus loin. Nous avons donc décidé d’ouvrir en mai-juin prochain un site e-commerce pour permettre aux Sénégalais d’accéder toute l’année aux produits des exposants du Dakar. Dans un premier temps, nous proposerons les denrées non périssables. Je voudrais également développer l’aspect santé-bien-être, à travers des conférences notamment.

L’aide financière va nous permettre d’investir dans la logistique, l’achat de scooters pour les livraisons, des logiciels de gestion des stocks... Nous avons déjà un local et la plate-forme est en cours de finalisation. Par ailleurs, nous allons bénéficier de l’accompagnement institutionnel de Sonatel et de l’appui de Kinaya Ventures. C'est précieux !

dakar farmers market DFM caamo kane produits locaux senegal

Quel est le public du Dakar Farmer Market ?

Nous accueillons entre 3 000 et 5 000 personnes à chaque édition. Au début, il y avait beaucoup d’expatriés mais progressivement, le Dakar Farmers Market est devenu un vrai melting pot, intergénérationnel. Beaucoup de personnes se retrouvent grâce au marché, notamment les Sénégalais qui sont partis quelques années à l’étranger et qui, lorsqu’ils reviennent, ne disposent pas forcément de cercles sociaux pour se rencontrer.

Informations pratiques 

Le Dakar Farmers Market se tient le 1er samedi de chaque mois de 9h à 16h (de novembre/décembre à avril/mai, selon les années). Exceptionnellement, il se tiendra le dimanche 7 avril 2019.

Entrée : adulte 500 Fcfa, enfant gratuit

Lieu : monument de la Renaissance Africaine

Contact : 78 426 66 80

 

Commentaires : 1

  • avatar
    OMAR samb

    Je SUIS séduit. Vous avez réalisé mon rêve.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Nos partenaires