Le rôle de l’insémination artificielle dans l’amélioration de la productivité bovine, débattu à Kénitra.

Des experts allemands et marocains ont débattu du rôle de l’insémination artificielle dans l’amélioration de la productivité bovine, dans le cadre de la 2-ème journée maroco-allemande du bovin, organisée hier à Kénitra.

Initiée par le ministère fédéral de l’alimentation et de l’agriculture allemand, en collaboration avec le Centre de conseil agricole maroco-allemand (CECAMA) et avec le soutien de l’Office national du conseil agricole (ONCA), sous le thème « Amélioration de la productivité bovine à travers l’insémination artificielle », cette rencontre vise à informer sur l’utilisation d’une semence bovine de qualité et son impact sur la productivité de l’élevage, via le renforcement de la génétique bovine.

Cet événement se veut, également, une plateforme favorisant les contacts et les échanges d’expériences entre les experts marocains et allemands dans ce domaine.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur du CECAMA, Klaus Goldnick a souligné que l’insémination artificielle permet d’améliorer la qualité génétique du bovin de manière très rapide et donc d’optimiser la qualité de rendement des activités des opérateurs de ce secteur.

Il a ajouté qu’il s’agit d’une technologie qui permet, également, d’importer des semences de qualité au lieu d’importer des races bovines.

La conseillère agricole de l’ambassade d’Allemagne au Maroc, Karoline Schollmeyer, a, pour sa part, déclaré à la presse que cette initiative vise à souligner le rôle de l’insémination artificielle dans l’amélioration de la productivité bovine, ajoutant qu’elle offre une occasion pour renforcer la coopération bilatérale entre l’Allemagne et le Maroc dans le domaine de l’élevage.

Selon Noureddine Belkadi, ingénieur spécialisé dans l’élevage des bovins, l’Allemagne est le premier pays à créer un centre régional d’insémination artificielle au Maroc, situé à Fouarat (kénitra).

M. Belkadi a, en outre, précisé à la presse que grâce au soutien du ministère de l’agriculture à l’insémination artificielle, le Maroc a réalisé actuellement entre 450.000 à 600.000 inséminations artificielles au niveau national, suite à l’intégration des éleveurs des bovins dans les organisations professionnelles aux niveaux local, régional et national.

Cette rencontre a été marquée par des présentations des experts marocains et allemands, ainsi qu’une projection d’un court-métrage visant à familiariser les éleveurs avec le processus d’insémination artificielle, ses bonnes pratiques et ses avantages.

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires

Nos partenaires