Etant donné qu’ils étudient les aliments et leur utilisation par l’organisme, les nutritionnistes

s’accordent sur le fait qu’une bonne nutrition est l’élément clé pour la santé. Or, les animaux

s’adaptent au mieux aux différents types de régimes alimentaires.

L’animal en quelque sorte a besoin d’une ration alimentaire équilibrée en besoin et en apport. Les

besoins sont nombreux puisqu’il prend en compte la croissance, la production ainsi que l’entretien

en amont. Pour les animaux ruminants il faut une ration apportant une quantité importante pour

une bonne digestion. Au Sénégal, nombreux sont les entreprises d’aliment de bétail et de

volaille de qualité qui distribuent et fournissent sur l’ensemble du territoire. Dans certains pays

développés, la nutrition animale fait partie intégrante de la sécurité alimentaire. L’alimentation est

l’objet d’analyses et de calculs car l'enjeu est de définir les besoins de l’animal et calculer une ration

équilibrée en tenant compte des apports en nutriment des aliments disponibles.

L’agriculture, dont principalement l’élevage, est l’activité humaine la plus consommatrice d’eau. La

production de 1kg de protéines animales peut nécessiter jusqu’à cent fois plus d’eau que la

production d’1kg de protéines végétales.

Au sénégal Les coûts des aliments varient en fonction de la situation géographique, par exemple à Dakar le prix

des céréales ou d’un sac d’aliment de bétail est de 8 500 francs CFA. Cette réalité est tout autre

puisque le prix est plus élevé dans le monde rurale allant jusqu’à 11 000 francs CFA.

L’alimentation a un impact considérable sur la qualité de la viande en ce qui concerne les bovins ou

des produits animaux dérivés ou encore sur la valeur nutritive du lait. La nutrition humaine

dépendrait aussi de celle de l’animal dès l’instant que le bœuf, la chèvre, le porc ainsi que la volaille

sont constamment consommé au Sénégal. Du coup une mauvaise alimentation peut entrainer la

malnutrition. L’éleveur devra toujours éliminer de l’alimentation de ses animaux les aliments avariés,

qui ne sont pas bien conservés (par exemple les foins qui ont  ‘’chauffés’’) ou qui contiennent des

moisissures.La nutrition devra donc faire objet de plusieurs études pour une bonne maitrise de l’alimentation animal.

 

 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires