Grâce au Projet de développement de l’élevage (Prodel), financé à hauteur de 60 milliards de FCFA par la Banque mondiale, le gouvernement camerounais, à travers le ministère de l’Élevage, ambitionne d’inséminer artificiellement plus de 270 000 vaches dans le pays, d’ici à l’année 2027, apprend-on de sources officielles.

Cette opération, qui vise à éviter les coûteuses opérations d’importation des animaux à haut potentiel génétique, devrait non seulement permettre d’augmenter rapidement le cheptel bovin du pays, mais aussi d’accroître la production laitière camerounaise.

Selon les experts du Prodel, ce type d’opération a été conduit avec succès dans des pays tels que le Mali et la Côte d’Ivoire, où l’insémination artificielle des vaches locales a permis de booster la production dans le secteur de l’élevage.

Au Cameroun, les gouvernants espèrent pouvoir réduire un déficit de production laitière estimé à environ 170 000 tonnes, sur un besoin annuel de 297 000 tonnes.

 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires