Vous avez décidé de créer votre exploitation agricole ?

Que vous soyez issu d’une famille d’agriculteurs ou d’éleveurs, ou que vous vous soyez orientés vers cette voie par passion lors de vos études, ou à l’occasion d’une reconversion professionnelle, le lancement de sa propre exploitation agricole est un parcours de longue haleine. 

Pour vous aider à y voir plus clair sur les démarches à accomplir pour concrétiser votre projet, nous voyons ici en détails comment élaborer un business plan d’exploitation agricole solide et fiable, préalable nécessaire au démarrage de votre activité et garant de son succès.

Au menu : étude de marché, choix des statuts juridiques, et recherche de financement

Effectuer une étude de marché agricole

On le voit, le secteur agricole est en pleine métamorphose, fortement influencé par des tendances sociétales qui touchent l’ensemble du secteur agro-alimentaire et militent pour une agriculture et un élevage plus respectueux de l’environnement, privilégiant souvent les circuits courts afin de minimiser le bilan carbone et mieux connaître et rémunérer le travail de l’exploitant.

Réaliser l'étude de marché d’une exploitation agricole : les informations à rassembler

Réaliser une étude de marché complète du secteur agricole s’avérera précieuse au moment de choisir votre concept et votre implantation géographique.

Vous devrez rassembler l’ensemble des informations relatives au fonctionnement et à l’actualité du secteur : ses tendances de fond, ses changements de réglementation, etc.

L’étude de marché doit vous permettre d'avoir une vision globale du secteur et de bien comprendre les habitudes des sénégalais en matière de consommation de produits issus d’exploitations agricoles.

Vous devrez dans un second temps vous intéresser à l'offre existante. L'idée est d'établir une cartographie précise des exploitations agricoles situées à proximité du lieu d'implantation que vous envisagez :

  • Combien y en a-t-il ? Où sont-elles situées ?
  • De quel type d’activité s’agit-il ?
  • A qui revendent-elles leurs produits (directement aux consommateurs sur les marchés, aux industriels ou à la grande distribution) ?

Intéressez-vous également au chiffre d’affaires du secteur : combien représente-t-il en tout ? Est-il en hausse ? En augmentation ? Stable ? Varie-t-il en volume (plus ou moins de produits vendus) ou en valeur (des produits vendus plus ou moins chers) ?

Demandez-vous enfin quelles sont les exploitations qui voient leur chiffre d’affaires augmenter ? Où sont-elles situées et de quel type d’exploitation s’agit-il ? Idem pour les exploitations en difficulté qui voient leurs chiffres d’affaires baisser.

Dans les deux cas, tentez d’identifier les facteurs qui participent à la bonne ou mauvaise santé de ces exploitations agricoles afin de reproduire les bonnes pratiques et d'éviter les mauvaises.

Ouvrir une exploitation agricole : le choix du concept

L'étape suivante pour créer une exploitation agricole consiste à choisir le type de produits que vous comptez vendre.

D’abord bien sûr, vous avez le choix entre une exploitation agricole tournée vers la culture ou l’élevage, à moins que vous n’optiez pour une exploitation mixte.

Vous devrez également choisir le type de culture ou d’élevage que vous souhaitez pratiquer. Attention cependant, ce choix dépend avant tout du lieu où vous allez vous implanter et des caractéristiques du sol et du climat à cet emplacement.

Dans le cas de la culture, notez aussi que vous ne pourrez cultiver indéfiniment la même plante sur la même parcelle. Afin de permettre aux sols de se régénérer, il est conseillé de diversifier les semis au fil des ans.

Enfin, vous devrez choisir votre concept d’exploitation. Entre l’exploitation intensive et gigantesque,  ou l’exploitation minimaliste et bio qui se transforme en ferme pédagogique le week-end, il y a là une large palette dans laquelle vous devrez choisir un concept qui vous plaît et vous permettra d’être fier de votre travail.

Le Bio semble être un secteur particulièrement porteur et qui, à l’heure actuelle, n’arrive pas à répondre à la demande faute d’exploitations suffisantes. Mais attention tout de même, le passage d’une agriculture conventionnelle à une agriculture biologique est très coûteux et l’on ne bénéficie pas immédiatement du Label Bio qui permet de vendre ses produits plus chers. 

Rappelons tout de même que les éléments à prendre impérativement en compte dans le choix du concept sont :

  • L’adhésion à ce projet et le plaisir que vous retirerez à vous consacrer à ce projet
  • La réponse aux attentes d’une cible : votre offre doit répondre à une demande peu ou pas satisfaite
  • Éventuellement, le fait de se démarquer par rapport à la concurrence et de proposer un concept unique ou peu répandu

Avec quel statut juridique créer une exploitation agricole ?

Même si vous ne débordez pas d’enthousiasme à l’idée de choisir et définir le statut juridique de votre exploitation agricole, il vous faudra tout de même consacrer à cette étape un peu de votre temps.

Plus qu’une simple formalité administrative en effet, le choix du statut a une incidence directe sur nombre d’aspects de la gestion de votre société au quotidien.

La forme juridique de la société influence notamment le mode d’imposition, la responsabilité des dirigeants vis-à-vis des dettes de l'entreprise, et la gouvernance de la société (votes, nombre d’associés, rôle des représentants légaux).

Il convient donc de ne pas prendre de décisions à la légère et de bien se renseigner sur les particularités des nombreuses options qui existent : entreprise individuelle, à responsabilité limitée ou non, régime de la micro-entreprise, société par action simplifiée, société à responsabilité limitée, coopérative, association…

Vérifiez également que votre statut juridique est bien conforme au type d’exploitation que vous voulez créer. Par exemple, une exploitation agricole Bio souhaitant distribuer ses produits via des circuits courts pourra choisir le statut de coopérative et devenir un acteur de l’économie sociale et solidaire.  

La démarche est compliquée car de nombreux paramètres entrent en compte. C’est pourquoi il vaut mieux bien avoir toutes les cartes en main pour choisir la solution la plus adaptée à votre projet. Pour vous orienter vers un statut plutôt qu’un autre et choisir en connaissance de causes.

Faire le business plan d’une exploitation agricole

Le business plan est un document indispensable au lancement d’une entreprise d'agriculture.

De façon simplifiée, un business plan d'exploitation agricole est un document composé d'une partie rédigée présentant les atouts du projet de façon argumentée, et d'un prévisionnel financier mettant en avant le besoin de financement et le potentiel de rentabilité de votre projet d'exploitation.

Un business plan d'agriculture remplit donc une double fonction. Il permet :

  • à l’entrepreneur d’évaluer la viabilité financière de son projet professionnel
  • aux partenaires financiers de prendre connaissance du projet professionnel et de décider ou non de le financer

Comme c’est ce document que vous communiquerez à vos partenaires financiers éventuels (banques, associés, etc.) lors de la recherche de financement pour leur présenter votre projet, il va de soi que votre business plan doit être irréprochable tant sur le fond que sur la forme.

Faire appel à un logiciel spécialisé présente plusieurs avantages : 

  • Vous êtes guidé dans la rédaction par des instructions détaillées et des exemples pour chaque partie du plan
  • Vous pouvez vous inspirer de modèles de business plans déjà rédigés
  • Vous réalisez facilement votre prévisionnel financier en laissant le logiciel s'occuper pour vous des aspects comptables
  • Vous obtenez un document professionnel, mise en forme, et prêt à être envoyé à votre banquier

 

La recherche d’un financement agricole

Les investissements pour lancer sa propre exploitation agricole sont conséquents : matériel, hangars, semis, engrais, cheptel, … Les postes de dépense ne manquent pas et les prix du matériel sont parfois très élevés.

Heureusement, des solutions de financement existent pour vous aider à réunir les fonds nécessaires à la création de votre exploitation agricole.

En premier lieu, évaluez vos fonds propres, c’est-à-dire la somme d’argent que vous pouvez réunir immédiatement sans vous endetter (votre épargne et potentiellement celle de vos associés).

Ensuite, vous pouvez également avoir recours à un emprunt bancaire. Il s’agira d’un crédit professionnel souscrit auprès d’un établissement bancaire. Déposez votre dossier auprès de plusieurs banques et faites jouer la concurrence pour obtenir le crédit au taux le plus avantageux.

Le crowdfunding de don est aussi une piste à explorer : proposez à des personnes de vous soutenir financièrement en échange d'une contrepartie qui les intéressera : une vache ou un mouton à leur nom, une visite de l’exploitation, une nuit dans la chambre d’hôtes que vous avez installé dans votre ferme.

Enfin, ne dédaignez pas les aides de l’État, qu’elles soient territoriales ou nationales, à destination des créateurs et des repreneurs d’entreprise en général mais aussi à destination des agriculteurs et éleveurs en particulier.

Vous pouvez bien sûr cumuler ces différents moyens de financer votre exploitation agricole.

Nous espérons que cet article vous a permis de mieux comprendre comment créer une exploitation agricole et d’envisager votre projet professionnel avec plus de méthode et de rigueur. Si vous avez des questions concernant l’une ou l’autre des étapes de création présentée ou pour toutes interrogations liées à la création ou à la reprise d’entreprise, n’hésitez pas à nous contacter. senagriculture@outlook.com

Vous connaissez quelqu’un susceptible d’être intéressé par cet article ? Partagez-le !

 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires